Galerie Poggi

Pour incarner le nouveau projet de la galerie, une commande a été passée à l’artiste belge Wesley Meuris pour repenser la façade extérieure de la galerie. Imaginées comme une enseigne conceptuelle, trois vitrines lumineuses figurent l’activité symbolique de la galerie, dans le même esprit avec lequel Watteau avait peint l’enseigne de son marchand Gersaint en 1720. En écho à cette installation, l’artiste inaugure parallèlement la programmation des «Cabinets» qui articulent désormais les espaces d’exposition intérieurs de la galerie. Il y présente un ensemble de collages, jouant des codes du commerce de l’art.

Wesley Meuris est né en 1977. Il vit et travaille en Belgique. Wesley Meuris conçoit et fabrique des sculptures à partir de formes génériques, à la croisée de l’architecture, du design et de la scénographie d’exposition : vitrines de musée, cages de zoo, cimaises, socles et piédestaux, tribunes et estrades, meubles à archives. Ses réalisations à échelle 1/1 se confondent souvent avec l’espace environnant, piègeant un instant le visiteur qui les prend pour des répliques d’objets existants. Mais les formes sont creuses, les vitrines et les cages sont vides, les tiroirs impossibles à ouvrir : « Mon but n’est pas de montrer le contenu mais le contexte et la structure qui l’exposent,» précise Meuris dans la droite lignée de l’adage conceptuel de Michael Asher «context as content».