Galerie Poggi

Pour sa réouverture, la galerie Poggi est heureuse de présenter la troisième exposition personnelle de Kapwani Kiwanga, parallèlement à l’exposition au Centre Pompidou du Prix Marcel Duchamp pour lequel elle est nommée.

Initié lors d’un voyage à Haïti en 2009, le projet « Nations » prolonge les recherches de l’artiste sur les liens entre croyance spirituelle et politique. S’inspirant de la nature syncrétique des pratiques vaudou, Kiwanga a fait broder des bannières à Haïti à partir de fragments de tableaux d’histoire européens réalisés entre 1840 et 1876. Illustrant des épisodes de la révolution haïtienne, elle les assemblées à d’autres pièces textiles pour former des œuvres que l’on peut aussi bien interpréter comme des drapeaux que des tableaux.

« Nations » a pu être réalisée avec l’aide de Françoise Hazel et la précieuse collaboration de l’équipe d’artisans haïtiens de l’atelier Jean-Basptiste Jean Joseph, qui ont utilisé ces techniques de broderie de perles et paillettes pour réaliser certaines parties des œuvres sculpturales.

Kapwani Kiwanga est une artiste franco-canadienne installée à Paris.
Kiwanga a étudié l’anthropologie et la religion comparée à l’Université McGill de Montréal et a suivi un cursus en art à l’école des Beaux-Arts de Paris.
Le travail de Kiwanga traite des asymétries de pouvoir en faisant dialoguer des récits historiques, des réalités contemporaines, des archives et les futures possibles. Fondé sur des recherches, son travail questionne des histoires marginalisées ou oubliées, en utilisant formellement différents matériaux et plusieurs médiums comme la sculpture, l’installation, la photographie, la vidéo et la performance.